Rechercher
  • sardineetragondin

La gaze de coton pour les nuls !


La gaze de coton c’est quoi ?

Parce que oui, je l'utilise beaucoup alors j'avais envie d'en parler (et vous apprendrez qu'il vaut mieux me laisser parler, parce que si je parle pas ça m'énerve)

Inutile de vous dire que j’ai écumé les sources pour devenir incollable sur le sujet… mais je n’ai rien d’autre à vous apprendre que ce qu’on trouve sur le net : levez la main celleux qui ont déjà écrit un article sur ce tissu !!! Wha y’a du monde… (moui on est nombreux à être addict aux tissus et à la couture... oh ça va)


Nan, mais aujourd’hui je ne m’adresse pas aux amateurs compétents mais aux néophytes, avides de connaissances sur un chapitre aussi passionnant que :

LA GAZE DE COTON !!


Oui, vous qui n’y connaissez rien en couture, en tissu et autre article de mercerie ; vous, qui passez votre chemin quand le sujet devient trop technique…

Vous flippez de rien comprendre ? Parfait, on y va ! Si, si et il y aura devoir sur table juste après !


La gaze de coton c’est très doux, fin, léger et respirant.

Ça ne vous parle pas ? Mais si, vous savez, le petit carré de tissu dans les trousses de secours ! Ayé ? Voilà, c’est ça, tout simplement.

Maintenant vous voyez à quel point c’est fin !



Bon, comment c’est fait ?

Originaire de Gaza en Palestine, la gaze n’est ni une matière ni une fibre, c’est une armure, c’est-à- dire à un type de tissage.

L’armure gaze c’est l’entrecroisement de deux fils de chaîne autour de deux fils de trame. C’est cet entrecroisement qui rend le tissu solide alors que c’est un tissage lâche et aérien. Trop fort ces palestiniens, non ?




Mais la plus connue dans ce domaine, c’est la DOUBLE-GAZE DE COTON (et il y a aussi de la triple gaze ! Même principe hein)



Comme son nom l’indique il s’agit de deux couches de gaze de coton réunies entre elles à intervalles réguliers pour ne faire qu’un seul textile. L’assemblage est obtenu par des points de couture réguliers. Quasi invisibles à l’œil nu, on peut les sentir en frottant la double gaze entre le pouce et l’index.

Cette étoffe permet d’obtenir un tissu bien moins transparent que la gaze de coton simple, plus lourde et plus épaisse.


Très agréable au contact de la peau, on l’utilise pour les accessoires de bébé, les doudous froissés, mais aussi les vêtements enfants puis adultes depuis quelques années. Après tout y’a pas que les bébés qui ont droit à la douceur… Parce que oui c’est d’une douceur enveloppante incomparable, un cocon douillet…

Au départ cantonné à l’été, on l’utilise également dans les accessoires de l’hiver comme les écharpes (oh tiens, ça tombe bien ce que je dis, y’en a plein la boutique ! Mouhahahaha !!!)



Sont belles, hein ? C'est moi kilaifait !


L’entretien de vos articles en double gaze nécessite quelques exigences… Pour le lavage en machine, il est préférable d’utiliser le mode délicat, pour une température de 30°.

Pour le séchage, afin d’éviter de déformer votre tissu, il faut éviter le sèche-linge, et préférer un séchage naturel à l’air libre (ça sèche vite), à l’abri du soleil (les couleurs passent), et même à plat (pour éviter les déformations).

Pas la peine de repasser, au contraire ! Je l'ai pas mis entre parenthèses celui-là. J'aime bien les parenthèses (ça fait secret), et j'aime bien quand vous vous prenez la tête à essayer de tout comprendre (cette partie là elle sert à rien, aha)


Alors ?

La gaze est idéale à même la peau, été comme hiver, pour les petits comme pour les grands, hommes, femmes, enfants… elle est :

- légère

- aérée

- respirante

- absorbante

- confortable

- facile d’entretien


Bref, c’est une matière première agréable à travailler pour vous confectionner les plus agréables foulards double tour qui soient !



Double gaze rouge uni et viscose imprimée




Et n’hésitez pas à aller visiter le site des petits inclassables https://www.lespetitsinclassables.com/Actualite/81/t/tenue-bebe-gaze-de-coton/59-le-blog.htm pour en savoir encore plus sur la double gaze ! Vous apprécierez au passage les splendides photos de ce site, et la poésie de leurs articles…


Alors, ce devoir sur table, on en parle ? AU BOULOT !!!

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout